L’équipe de coordination

Romain Bigé

Agrégé de philosophie, ancien étudiant à l’École normale supérieure (ENS-Ulm), Romain Bigé prépare actuellement une thèse de doctorat en philosophie à l’ENS sous la direction de Renaud Barbaras (ED 540, doctorat SACRe de PSL*, aux Archives Husserl et au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris). Ses travaux portent sur la danse contemporaine, et cherchent à élaborer une ontologie phénoménologique du mouvement à partir du concept de partage. Il enseigne la philosophie de l’art dans la Licence pluridisciplinaire de PSL* à Louis-le-Grand et a auparavant enseigné à Amherst College, dans le Massachussets. Parallèlement à ses recherches, il poursuit une formation en danse-contact depuis plusieurs années : il a notamment travaillé avec Wendy Woodson, Felice Wolfzahn, Steve Paxton, Matthieu Gaudeau…

Morgan Labar

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, spécialiste d’histoire de l’art contemporain, Morgan Labar est allocataire de recherche à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il prépare une thèse de doctorat sous la direction de Philippe Dagen intitulée « Bête et méchant ? Esthétique et rhétorique(s) de la bêtise dans l’art contemporain depuis 1970 ». Il donne actuellement des cours d’histoire de l’art du XXe siècle à PSL*Research University, et a auparavant enseigné à Columbia University, New York. En parallèle à son activité de recherche menée entre Paris et Berlin, il a collaboré avec plusieurs institutions d’art contemporain, notamment le Centre Pompidou-Metz pour l’exposition Sol LeWitt Wall-Drawings en 2012-2013, ainsi qu’avec l’agence de production Eva Albarran pour Nuit Blanche Paris en 2012. Critique, il a publié une série d’interviews d’artistes et de galeriste pour le magazine Luxe-Immo (Monaco) et a contribué à plusieurs catalogues d’exposition (Caroline Challan-Belval au CIAC de Carros en 2012, Pascal Bauer au Musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis en 2013).

Sébastien Wolf

Ancien élève de l’École normale supérieure, il prépare actuellement une thèse de doctorat en Physique à l’Université Paris-6 Pierre et Marie Curie. Il a par ailleurs étudié l’Anthropologie au sein du Master de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. En parallèle de son activité de recherche, il a travaillé avec la Fondation Cartier pour l’art contemporain sur les expositions Mathématiques un dépaysement soudain en 2011, Histoires de voir en 2012 et America Latina en 2013. En 2011, il crée La Laverie, un lieu d’art réservé à la jeune création dans le quartier de Belleville. Entre 2011 et 2013, il présente près de dix expositions personnelles et collectives, invitant de nombreux artistes d’horizons variés (Pablo Cavero, Pierre Ardouvin, Capucine Vever, Stéphanie Raimondi, Gabriella Zalapi, Laura O’rorke, Ludovic Sauvage…), ainsi que des soirées de performances. Il est membre du comité de sélection de la Résidence Suddenly (commissaire invité, Mariane Derien en 2013, Marc Bembekoff en 2012).

Publicités